jeudi 26 mars 2015
Loi des séries...
Pendant 4 ans et demi, j'ai travaillé gratuitement avec un metteur en scène (Rémi Prin de la Compagnie Le Tambour des Limbes – compagnie dont le nom même me doit quelque chose ! C'est ironique, n'est-ce pas ?) pour la création d'un spectacle autour du Petit Oiseau blanc. J'ai écrit seule l'adaptation, à partir de la seule traduction française du roman de Sir James (la mienne, publiée à mon initiative, en 2006, et republiée, dans une version révisée, en 2013). Le metteur en scène m'a menti sur de nombreux points (j'ai des preuves : 4 ans et demi de correspondance) et je suis en désaccord avec des éléments de mise en scène, qui portent atteinte à Sir James et à mon travail (ma vision, mon interprétation de l'oeuvre barrienne). J'ai donc décidé d'interdire l'exploitation ultérieure de mon travail, après deux représentations à Paris et plusieurs sorties de résidence, ici et là, en France. Ce monsieur, qui ne lit pas l'anglais, et ne savait RIEN de Barrie avant de me rencontrer, proclame son intention de refaire une adaptation de son cru, afin de vendre ce spectacle... Très bien ! Il en a le droit, à condition qu'il ne réutilise pas mes mots et mes idées. Il argue du fait que le texte est dans le domaine public. Sauf que ma traduction ne l'est pas et que je refuse catégoriquement qu'il se serve de mon travail, de tout le travail invisible que j'ai accompli pour lui, gratuitement – je le redis – pendant 4 ans et demi. 
 
Le texte (adaptation et traduction) n'est pas seulement mien. Il est également des idées, qui ont servi de base à l'élaboration de la scénographie et de la mise en scène, des idées qui ne sont pas dans le roman original, mais dans mes didascalies originelles... Si M. Prin persiste à vouloir user de mon travail, je compte aller au tribunal pour y faire valoir mes droits. Ce monsieur se vante de pouvoir faire ce qu'il veut, car Barrie est mort ! Belle mentalité !

Les roses du Pays d'Hiver

Retrouvez une nouvelle floraison des Roses de décembre ici-même.

Qui suis-je ?

Ma photo
Holly Golightly
Never Never Never Land, au plus près du Paradis, with Cary Grant, France
Dilettante. Pirate à seize heures, bien que n'ayant pas le pied marin. En devenir de qui j'ose être. Docteur en philosophie de la Sorbonne. Amie de James Matthew Barrie et de Cary Grant. Traducteur littéraire. Parfois dramaturge et biographe. Créature qui écrit sans cesse. Je suis ce que j'écris. Je ne serai jamais moins que ce que mes rêves osent dire.
Afficher mon profil complet

Almanach barrien

Rendez-vous sur cette page.

En librairie

En librairie
Où Peter Pan rencontre son double féminin...

Réédition !! (nov. 2013)

Réédition !! (nov. 2013)
Inédit en français

Actes Sud : 10 octobre 2012

Une histoire inédite de J. M. Barrie

En librairie le 2 juin 2010

Actes Sud, juin 2010.

En librairie...

Terre de Brume, septembre 2010.

Tumblr

Tumblr
Vide-Grenier

Cioran tous les jours

Cioran tous les jours
À haute voix, sur Tumblr

Une de mes nouvelles dans ce recueil

Oeuvre de Céline Lavail

Voyages

Related Posts with Thumbnails



Écosse Kirriemuir Angleterre Londres Haworth Allemagne Venise New York

Copenhague

Les vidéos de mes voyages et explorations sont ici et là...

Liens personnels



Le site de référence de J.M. Barrie par Andrew Birkin (anglais)

Mon site consacré à J.M. Barrie (français ; en évolution permanente)



Site de la Société des amis de J.M.Barrie (français ; en construction)


Forum Barrie (en français)



Mon site consacré à Cary Grant (français ; en contruction)



Ma page sur Lewis Carroll (français)
"Une fée est cachée en tout ce que tu vois." (Victor Hugo)

J'apprends le mandarin

Blog Archive

Entrez votre adresse de courriel :

Lettre d'information barrienne

Archives

Gadget

Ce contenu n'est pas encore disponible en cas de connexion chiffrée.

Rechercher

Chargement...