mercredi 19 décembre 2007

J'ai toujours su et compris que l'acte d'écrire se produisait presque complètement en amont de la main qui s'épanche sur la page ou qui fait des gammes sur le clavier. Notre corps et notre esprit sont un laboratoire intérieur, dissimulé à tous les regards, et au nôtre en particulier. Cela s'écrit en nous avant d'être écrit hors de nous. Sinon l'acte d'écrire n'est qu'une imitation vaine et une pose bête et maladroite. Ecrire, c'est puiser dans les fluides vitaux, faire s'égoutter la grosse veine du dessus de la main dans l'encrier.

Les associations d'idées ne sont donc, selon moi, jamais gratuites, même si leurs ramifications ne sont pas toujours aisées à démêler. Il n'est d'ailleurs pas toujours profitable de les comprendre pleinement pour celui qui les tisse, de gré et de force.
Vivons donc comme l'araignée au sein de la forêt intérieure.
Ecrire demande maîtrise et rigueur du procédé opératoire, mais auparavant un total abandon face aux revenants de l'intime abîme. Le danger est là. Le courage aussi. Le reste n'est rien d'autre qu'une purge nécessaire et c'est l'événement le plus simple et le moins intéressant qui soit au monde, car le combat est déjà gagné (ou perdu).

Une fantaisie de trois idées fait la culbute en moi et je la dépose ici, sans rien expliquer, pour le plaisir de la suggestion.

1.


Cyrano de Bergerac, le véritable, martyre de la pensée libre.

Extrait des Etats et empire de la Lune (et souvenir d'un séminaire que je suivis autrefois en Sorbonne...)


2.




Le voyage dans la lune, par un alchimiste des grains de lumière, Georges Méliès.


3.

                                

Petit diaporama que j'ai mis en scène à partir des œuvres de deux photographes américains, tout à fait surprenants. Poésie de l'image, inspiration un tantinet "steampunk", ambiance à peine étrange qui me fait également songer à Tom Waits par certains aspects. Les titres de leurs œuvres sont joliment évocateurs : "Cloud Burst", "Forestbed", "Breathing Machine", "Mending the Earth", "Cloud Cleaner", "Turning the Spring"...

Liens :

Faites de beaux rêves, enfants d'ailleurs !
Et... « Songez à librement vivre » !


Les roses du Pays d'Hiver

Retrouvez une nouvelle floraison des Roses de décembre ici-même.

Rechercher sur mon JIACO

Qui suis-je ?

Ma photo
Holly Golightly
Never Never Never Land, au plus près du Paradis, with Cary Grant, France
Dilettante. Pirate à seize heures, bien que n'ayant pas le pied marin. En devenir de qui j'ose être. Docteur en philosophie de la Sorbonne. Amie de James Matthew Barrie et de Cary Grant. Traducteur littéraire. Parfois dramaturge et biographe. Créature qui écrit sans cesse. Je suis ce que j'écris. Je ne serai jamais moins que ce que mes rêves osent dire.
Afficher mon profil complet

Almanach barrien

Rendez-vous sur cette page.

En librairie

En librairie
Où Peter Pan rencontre son double féminin...

Réédition !! (nov. 2013)

Réédition !! (nov. 2013)
Inédit en français

Actes Sud : 10 octobre 2012

Une histoire inédite de J. M. Barrie

En librairie le 2 juin 2010

Actes Sud, juin 2010.

En librairie...

Terre de Brume, septembre 2010.

Tumblr

Tumblr
Vide-Grenier

Cioran tous les jours

Cioran tous les jours
À haute voix, sur Tumblr

Une de mes nouvelles dans ce recueil

Oeuvre de Céline Lavail

Voyages

Related Posts with Thumbnails



Écosse Kirriemuir Angleterre Londres Haworth Allemagne Venise New York

Copenhague Prague

Les vidéos de mes voyages sont consultables ici et là...

Liens personnels

"Une fée est cachée en tout ce que tu vois." (Victor Hugo)

J'apprends le mandarin

Blog Archive

Entrez votre adresse de courriel :

Lettre d'information barrienne

Archives