lundi 21 janvier 2013
À bien y regarder, la Sirène d'Andersen et Thérèse d'Avila, dévorée toute crue par le désir du martyr, ne sont pas si éloignées... La Sirène a quelque chose de la sainte chrétienne, il est vrai. Une sainte qui aime son martyr jusqu'au suicide. 

Sans réel désir de provocation, j'ai dit plusieurs fois à Alexis Moati qu'il y avait plus de Claudel chez Andersen que d'histoires d'adolescentes. Je le pense profondément. J'aurais pu le  montrer, mais nous ne voulions pas raconter la même histoire. À présent, à un jour de la première, c'est certain.
Andersen écrivit en 1831 : "L'histoire dit que ce n'est que par l'intermédiaire d'un fidèle amour humain et par le baptême chrétien que la Sirène peut obtenir une âme immortelle." (in  Hans Christian Andersen: Shadow Pictures From a Journey to the Harz Mountains..., je souligneJe cite en anglais, car je n'ai pas connaissance d'une traduction française :



Mais, le 11 février 1837, Andersen adressa également cette étrange déclaration à B. S. Ingemann : « Le dernier conte que j’ai écrit, La Petite Sirène, vous l’aimerez : il est meilleur que Poucette et, si j’excepte L’histoire de la petite abbesse dans L’Improvisateur, c’est la seule de mes œuvres qui m’ait touché pendant son écriture. Il est possible que vous lisiez ces mots en souriant. Eh bien, je ne sais pas ce qu’il en est des autres écrivains, mais, moi, je souffre avec mes personnages ; je partage leurs états d’âme, bons ou mauvais, et je peux être gentil ou méchant selon que j’écris telle ou telle scène. (…) Je n’ai pas, à l’instar de la Motte-Fouqué, dans Ondine, permis à la sirène d’obtenir une âme immortelle en dépendant d’une autre créature, de l’amour d’un être humain. Il me semble que c’est absolument faux. Autant faire dépendre cette acquisition du hasard. Je n’accepterai jamais ce genre de choses dans ce monde. Je me suis efforcé de faire en sorte que ma sirène suive un chemin plus naturel, plus divin. Aucun autre écrivain, me semble-t-il, ne l’avait encore fait et c’est pourquoi je suis heureux de l’avoir fait dans mon conte. »

Il faut donc que la sirène mérite son âme. Et, semble dire Andersen, l’amour, lui, ne se mérite pas. S’il était mérité, il ne serait plus l’amour, mais une rétribution. L’amour est, par définition, injuste et "aveugle". La force d’âme seule témoigne de la présence d’une âme. L'âme est toujours déjà là, mais il faut se donner en sacrifice pour la faire apparaître. Le désir d'absolu, la quête de cet absolu, ce douloureux mouvement d'ascension font naître l'âme, mais ne la créent pas. Il faut que l'âme soit nécessaire dans le monde d'Andersen et que cette nécessité soit intrinsèque à la sirène. 

J'aurais tellement aimé travailler sur ce thème, mais on ne me le permit pas. La religion est un sujet bien trop dangereux pour les scolaires (le public visé) et leurs professeurs. Il est tellement plus facile ou "évident" de manipuler l'anecdote et l'habituel cliché : "ce conte illustre un rite initiatique, le passage de l'enfance à l'adolescence"... S'il ne s'agissait que de cela... 

***

Il me semble également très pertinent de lire ce livre mal fichu d'Andersen, qui parle de l'âme... 

Les roses du Pays d'Hiver

Retrouvez une nouvelle floraison des Roses de décembre ici-même.

Qui suis-je ?

Ma photo
Holly Golightly
Never Never Never Land, au plus près du Paradis, with Cary Grant, France
Dilettante. Pirate à seize heures, bien que n'ayant pas le pied marin. En devenir de qui j'ose être. Docteur en philosophie de la Sorbonne. Amie de James Matthew Barrie et de Cary Grant. Traducteur littéraire. Parfois dramaturge et biographe. Créature qui écrit sans cesse. Je suis ce que j'écris. Je ne serai jamais moins que ce que mes rêves osent dire.
Afficher mon profil complet

Almanach barrien

Rendez-vous sur cette page.

En librairie

En librairie
Où Peter Pan rencontre son double féminin...

Réédition !! (nov. 2013)

Réédition !! (nov. 2013)
Inédit en français

Actes Sud : 10 octobre 2012

Une histoire inédite de J. M. Barrie

En librairie le 2 juin 2010

Actes Sud, juin 2010.

En librairie...

Terre de Brume, septembre 2010.

Tumblr

Tumblr
Vide-Grenier

Cioran tous les jours

Cioran tous les jours
À haute voix, sur Tumblr

Une de mes nouvelles dans ce recueil

Oeuvre de Céline Lavail

Voyages

Related Posts with Thumbnails



Écosse Kirriemuir Angleterre Londres Haworth Allemagne Venise New York

Copenhague

Les vidéos de mes voyages et explorations sont ici et là...

Liens personnels



Le site de référence de J.M. Barrie par Andrew Birkin (anglais)

Mon site consacré à J.M. Barrie (français ; en évolution permanente)



Site de la Société des amis de J.M.Barrie (français ; en construction)


Forum Barrie (en français)



Mon site consacré à Cary Grant (français ; en contruction)



Ma page sur Lewis Carroll (français)
"Une fée est cachée en tout ce que tu vois." (Victor Hugo)

J'apprends le mandarin

Blog Archive

Entrez votre adresse de courriel :

Lettre d'information barrienne

Archives

Gadget

Ce contenu n'est pas encore disponible en cas de connexion chiffrée.

Rechercher

Chargement...